4.

Les violences sexuelles et sexistes

Les demandeurs-ses d‘asile et les titulaires du statut de réfugié se trouvent souvent vulnérables face aux violences dans le pays d‘accueil. En effet, les conditions d‘accueil, insuffisantes et précaires, couplées aux conditions de précarité administrative et économique, exposent les demandeurs-ses d‘asile et les réfugiés-es à un plus grand nombre de violences. La précarité et les discriminations impactent directement la santé et il est observé que cet impact est genré.

Les parcours d'exil exposent particulièrement les personnes migrantes aux abus sexuels (notamment viols et traite sexuelle). Ces violences peuvent avoir lieu dans le pays d‘origine, pendant le voyage vers la France ou en France. 

Ce module vise à aborder les différentes formes que peut prendre la violence sexiste (psychologique, physique, sexuelle, etc.) et à les identifier dans différents cadres, notamment dans le cadre familial, avec des exemples axés sur les violences conjugales, les et les violences infligées aux enfants.

Enfin, ce module aborde des problématiques que les nouveaux arrivants et nouvelles arrivantes sont susceptibles d‘avoir connu comme le mariage forcé et les mutilations génitales féminines.