Pourquoi la santé sexuelle ?

Pour prendre des décisions concernant la sexualité et les relations affectives, il est nécessaire de détenir des connaissances sur le corps et la sexualité et de disposer d'espace(s) d'expression libre sur ces problématiques. La connaissance du corps et de la sexualité est une condition préalable pour faire des choix, et constitue donc un droit humain.

 

"La connaissance du corps et de la sexualité est un droit humain."

Nos ateliers de sensibilisation à la santé sexuelle permet d'en apprendre davantage sur les désirs et le fonctionnement du corps, les IST dont le VIH/sida, la contraception, les émotions, afin de mieux vivre avec les autres et de se sentir bien.

Outre les connaissances factuelles sur la santé sexuelle, l'égalité, la réciprocité, l'identité et les droits sont aussi les fils rouges de notre matériel pédagogique. L'objectif est que chacun·e puisse effectuer des choix favorisant la santé et le bien-être et puisse être orienté vers d'autres lieux ressources si nécessaire.

La sensibilisation à la santé sexuelle pour les demandeurs·ses d'asile et réfugié·e·s - pourquoi ?

Le droit de décider de son propre corps et d'avoir une santé sexuelle saine et satisfaisante est nécessaire pour toutes et tous dans le monde. Pour revendiquer ses droits, il faut être en mesure de les connaître en ayant accès à des informations fiables sur la sexualité. Certains jeunes et adultes exilé·e·s qui ont récemment déménagé en France, ont déjà eu accès à des informations sur ce sujet, tandis que d'autres manquent de connaissances en matière de santé sexuelle et reproductive. Il s'agit de donner des informations et des clés de compréhension sur les lois et les droits qui s'appliquent en France en ce qui concerne la santé sexuelle et reproductive. 

Le manque de vocabulaire pour parler des problématiques en lien avec la santé sexuelle représente également un obstacle car certaines informations ne peuvent pas être traduites directement dans certaines langues, qui ne contiennent pas les mêmes définitions et concepts qu'en français. 

De plus, tant chez les nouveaux·elles arrivant·e·s que chez les personnes françaises, les forts tabous qui entourent la sexualité, et la complexité d'ouvrir le débat sur le sujet représente de même un défi supplémentaire. Cette difficulté est souvent un frein chez les professionnel·le·s travaillant auprès des personnes exilé·e·s pour aborder la santé sexuelle avec ces dernières. L'expérience tirée de nos ateliers sur la santé sexuelle montre que cette sensibilisation est souvent perçue comme positive, mais qu'il est essentiel de rendre le propos accessible et pertinent pour chaque groupe de participant·e·s.

Notre matériel pédagogique est donc dynamique et peut être adapté à différents âges, genres et conditions. Notre méthode est fondée sur la pédagogie active, dans une approche participative, à travers des supports interactifs (jeux, vidéos, dessins, etc.), plutôt que sur un discours scolaire et descendant.

Approche interculturelle

L'adoption d'une approche interculturelle implique d'avoir et de rechercher des connaissances sur les contextes socio-culturels spécifiques des personnes que nous rencontrons. L'approche interculturelle privilégie l'instauration du dialogue et de l'échange, dans le respect et indépendamment de l'origine ethnique, de la classe sociale, de la religion, du sexe et de l'orientation sexuelle.