Nos actions en 2020

En débutant nos ateliers en 2020, nous avons fait le constat alarmant que beaucoup de nos participant.es avaient été victimes de violences sexuelles et n’avaient pas trouvé d’autres espaces pour en parler qu’au sein de l’association FARDA, parfois des années après l’événement.
Nous avons donc mis en place une permanence psychologique à destination de nos participant.es et à destination des personnes exilées en demande en général. En tout, 78 consultations ont été menées, principalement pour trois personnes exilées dans le besoin.
A la suite de chaque atelier, des sorties culturelles et interculturelles ont été mises en place. Pas moins de 13 sorties ont été organisées afin de favoriser l’insertion sociale et le bien-être des personnes exilées.
Durant le premier confinement, FARDA a proposé une activité interculturelle pour les personnes exilées et françaises. Ce challenge a été mis en place pour rompre l’isolement, créer des liens, tout en favorisant l’inclusion des personnes qui n’ont pas accès à des outils numériques assez performants pour utiliser les plateformes de visioconférences. Les participant.es devaient pouvoir échanger par SMS, messagerie instantanée, téléphone, etc.
En 2020, nous avons mis en place 19 ateliers sur le genre et la sexualité. 18 ateliers ont eu lieu en présentiel, et 1 atelier a été mené en ligne – nous avons favorisé d’autres modes d’échange que les ateliers en ligne en raison des difficultés d’accès au numérique que rencontre notre public. Ces ateliers ont réuni 99 participant.es
Rapport d'activités 2020